Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 décembre 2009 6 12 /12 /décembre /2009 12:03

Nombre de jours ou la présence d’œufs est observée dans la colonie* :

 

....................... 1er œuf pondu ................ Plus d’œuf présent

Année 2006... de ... 29/03/06 ......... à ......... 15/07/06 ................... soit une période de 108 jours

Année 2007... de ... 11/03/07 ......... à ......... 20/06/07 ................... soit une période de 101 jours

Année 2008... de ... 25/02/08 ......... à ......... 01/06/08 ................... soit une période de 96 jours

Année 2009... de ... 04/04/09 ......... à ......... 24/07/09 ................... soit une période de 111 jours

Année 2010... de ... 05/04/10 ......... à ......... 12/07/10 ................... soit une période de 98 jours


  La moyenne est de 104 jours ou la présence d’œufs est constaté sur une année de développement. Ce dernier chez cette espèce est cyclique et est contrôlé par son horloge interne accompagnée par des signes environnementaux.

  Cette espèce est une espèce dite endogène-hétérodynamique (les cycles saisonniers et les formes de dormance chez les fourmis hyménoptères, Formicidae Vladilen E. Kipyakov).

  Les températures externes et la photopériode (le climat) dans la nature ajuste la période de développement sur l’année, ici, sur une colonie captive, elle est tirée de « son repos » par une augmentation lente de la température et quelques jours à des températures plus clémentes suffiront pour remettre « le sablier » en route. Les larves seront à nouveaux nourries et d’après mes constatations les œufs sont toujours pondus entre 4 et 12 jours avant que les larves à couvée lente (couvain hivernant) en fin de cycle ne tissent leur cocon.

  Sur les observations faites de la colonie la période ou les œufs sont présents sur une année reste assez régulière d’une année sur l’autre et ce même en chauffant plus ou moins. De fait, la baisse de l’effectif observée en 2009 serait liée à une température en deçà d’une température favorable à un bon développement chez cette espèce qui aurait eu pour conséquence un nombre de générations limité dans l'année, à vérifier...

   L’arrêt de la ponte se fait tôt en captivité, vers juin/juillet, la sortie précoce de diapause de la colonie en est la cause, de fait le développement se termine plus tôt ici que ce qui est constaté dans la nature. Nous décalons donc cette période ce qui n'est certainement pas une bonne chose pour son bon développement à long terme.


Présence d'oeufs observée chez Camponotus ligniperdus  

        Ponte d'un oeuf par la reine C. ligniperdus. L'oeuf sera réceptionné par l'ouvrière est emporté vers la "grappe" déjà existante.

 

Ponte de la reine Camponotus ligniperdus

 


Ouvriere-Camponotus-ligniperdus-copie-1.jpg
* L'année de fondation de la reine (2005) n'est pas pris en compte.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Camponotus ligniperdus (Latreille, 1802) - Fourmi Camponotus ligniperda
  • : Décrit l’espèce de fourmi Camponotus ligniperdus dans son environnement naturel ainsi que des données issues du suivi d’une colonie en captivité avec photos pour imager.
  • Contact

Recherche